Ensemble Sottovoce

Quatuor vocal breton

01 LANN VRAZ

56400 PLUMERGAT - FRANCE

contact@ensemble-sottovoce.com

www.ensemble-sottovoce.com

Licences d'entrepreneur du spectacle vivant

2-1122357 & 3-1122358

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon

© Ensemble Sottovoce - Tous droits réservés - 2011-2019.

LA CRÉASTRUCTURE

ENSEMBLE SOTTOVOCE

Existe-t-il une rencontre plus singulière que celle d'un compositeur avec les musiciens qui interprètent l'une de ses pièces pour la toute première fois ? Des opportunités nées par l'envie commune de créer ; la magie d'une rencontre, souvent orchestrées par les réseaux sociaux.

Nous dédions cette page à ces compositeurs qui nous ont fait confiance pour réaliser la première exécution de l'une de leurs œuvres. Un grand merci à eux.

L'authenticité et la fraîcheur d'un son qui n'est que musique et sincérité : dès que j'ai entendu cet ensemble, j'ai désiré composer pour lui.

Compositeur Français né en 1963

Please reload

 

MICHEL BOSC

O Quam Suavis (2012)

Motet de Lérins (2015)

L'Envol des Contes (2019)

Né en 1963, Michel Bosc est un compositeur classique autodidacte. C’est William Sheller qui le convainc, en 1985, de se vouer à l’écriture. Depuis, il a abordé la musique de chambre, la musique symphonique, la musique sacrée et la musique de scène.

 

De grands musiciens ont salué son talent : le flûtiste Jean-Pierre Rampal (pour un trio de flûtes), les contreténors James Bowman et Bertrand Dazin (créateurs de sa cantate Ils sont là), la soprano Natalie Dessay (pour la mélodie Madinina), John Walz, premier violoncelle de l’Opéra de Los Angeles et Monica Cecconi-Botella, premier Grand Prix de Rome (pour son Elégie pour cordes).

En tant que compositeur, Michel Bosc est l’auteur de plus de deux cents œuvres, dont une partie a été jouée à Paris (Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Musée d'Orsay, Palais de Tokyo), Angers, Saumur, Tours, Fontevrault, Annecy, Strasbourg, Lille, Lyon, Poitiers, Toulon, mais aussi à Wavre (Belgique), Landgoed Vilsteren (Pays-Bas), Madrid (Espagne), Brno (Tchéquie), Bruchsal (Allemagne), Pasadena et San Jose (Etats-Unis) ainsi qu’à Yokohama, Tokyo et Kobe (Japon). En tant qu'orchestrateur, il a réalisé de nombreux arrangements et transcriptions pour des formations symphoniques ou de chambre.

Le Motet de Lérins est écrit par Michel Bosc en 2015. Il est dédié à la musicologue et paléographe italienne Leandra Scappaticci, disparue tragiquement à l'âge de 41 ans. Il porte le nom des Îles de Lérins, lieu très cher au coeur de Leandra Scappaticci.

Cette pièce a été interprétée pour la toute première fois lors d'un concert en l'Église de Ploemeur, le 22 Juillet 2016 - Cet enregistrement a été effectué lors d'un concert qui s'est tenu en l'Église d'Étables-sur-Mer (Bretagne, France), le 10 Septembre 2016.

Silentium Est Pax (2017)

MEMLI KELMENDI

Né à Pejë-Kosovo en 1986, Memli Kelmendi commence à étudier la musique très jeune. En 2010, il termine ses études universitaires à la Faculté des Arts de Pristina (Kosovo), en section de pédagogie musicale. Il poursuit ses études doctorales à Skopje, où il s’intéresse à la production musicale et à l’ingénierie du son., sous la direction du professeur Valentino Skenderovski. Memli Kelmendi suit également un enseignement d’écriture musicale pour les films et courts-métrages, sous la supervision du professeur Darko Marinovski. Il termine ses études en étudiant la direction de choeur auprès de Bajar Berisha, Professeur reconnu de l’Université de Prestina.

 

Memli Kelmendi prend la direction du Chœur du Conservatoire de Peja, « Halit Kasapolli », qu’il conduit notamment in Italie et notamment à Venise où le chœur se produit dans quatre édifices différents.

En 2016, Memli Kelmendi fonde le Chœur Siparantum et le dirige depuis lors. En seulement deux ans, le chœur s’est déjà produit au Kosovo et en Croatie.

 

Memli Kelmendi a écrit la musique de beaucoup de courts et longs-métrages. Ses plus célèbres pièces, « Agnus Dei » et « Ater Umbra » sont interprétées dans plusieurs pays à travers le monde. Il est actuellement professeur à l’école de musique « Halit Kasapoli » de Peja, et à l’Université AAB de Prishtina, où il enseigne la direction et l’écriture.

 

En tant que compositeur et chef d’orchestre, Memli Kelmendi a l’occasion de se produire dans différents pays : USA, Philippines, Italie, Roumanie, Argentine, Croatie, Chili, Bosnie-Herzégovine, Turquie ou encore la Macédoine.

 

"Silentium Est Pax" est une pièce écrite par Memli Kelmendi spécialement pour l'Ensemble Sottovoce durant l'été 2017. Il est interprété en première mondiale devant plus de 300 personnes au sein du Monastère des Calvairiennes de Redon, à l'occasion d'un concert organisé par les Amis du Monastère des Calvairiennes et le Festival Les Musicales de Redon dans le cadre des journées européennes du patrimoine.

La pièce est reprise par le Chœur Philarmonique du Kosovo le 2 Juin 2018 à Pristina au Kosovo.

 

NOBUYA MONTA

Trois Petits Psaumes Japonais (2016)

Né à Osaka, Nobuya Monta a étudié le hautbois auprès de Isamu Iwasaki à l'Université des Arts de Kyoto et a ensuite été diplômé d'un Master en composition à l'Université d'Osaka. Nobuya Monta poursuit ses études en composition auprès de Tim Ewers et Edward Gregson au Collège de Goldsmiths, à l'Université de Londres. Il écrit régulièrement des revues de concert pour Ongaku-Gendai, l'une des plus grandes revues musicales japonaises.

Nobuya Monta est professeur invité à l'Université d'Otemon Gakuin et a été nommé Compositeur en Résidence au Festival International des compositeurs d'Hasting en 2013 et 2015. Ses oeuvres majeurs sont : la sonate pour clarinette et piano numéro 3 (dont la première a été réalisée par Michele Incenzo et diffusée sur la Radio du Vatican en 2005 et 2009) ; Oeuvres pour Clarinette (créé à la Maison du Japon en 2008), la Sonate des Fleurs ou encore le Concerto pour Violoncelle et Orchestre (dont la première a eu lieu à Londres en 2010).

Nobuya Monta écrit trois petits psaumes japonais dédiés à l'Ensemble Sottovoce en 2016. Deux de ces psaumes seront interprétés par l'Ensemble Sottovoce lors de la saison estivale 2017.

 

FLORENT GAUTHIER

Les Ombres du Passé (2017)

Collaboration à venir.

Florent GAUTHIER est un compositeur Français, né en 1969 à Orléans. Après des études au conservatoire de sa ville natale (ou il travaille notamment avec le compositeur Roland Creuze), il poursuit son cursus musical à Tours. Parallèlement à ses études à la faculté de musicologie (il obtiendra son CAPES en 1993) ; il étudie avec Jean- Clément Jollet et Dominique Saur au CNR de la ville.


Il découvre l’harmonie, le contrepoint, et la mort prématurée de son ami d’enfance en 1990, le pousse dans la voie de la composition.

 

Pendant son service national à Paris, il rencontre Pierre Boulez et suit les cours du Collège de France avant d'entrer au CNSM de Paris dans la classe d’ Alain Bancquart où il obtient un Premier Prix. Il rencontre alors de grands compositeurs indépendants comme Gyorgy Ligeti, Henri Dutilleux ou encore André Boucourechliev.

 

Jean-Sébastien Bach, Ludwig Van Beethoven, Claude Debussy ou encore Witold Lutoslawski, Alfred Schnittke et Toru Takemitsu font partie des maîtres les plus admirés du compositeur. Son écriture colorée est une recherche constante de sensualité, de simplicité et d'humour.


Installé à Marseille depuis 1995, il mène une double carrière de pédagogue et compositeur au sein de diverses résidences.

Son catalogue d'œuvres aborde diverses formations et l'on peut mettre en regard certains ouvrages comme "Persistance" (90) pour 5 instruments, "Impression fixe" (93) pour clarinette seule, "Légèreté de la terre" (93) pour quatuor de clarinette et récitant, "Urlicht" (95) pour orchestre, le Concerto de chambre "Eliasis" (96) pour 16 musiciens, "Le Secret des trois roses" (1999- 2000) pour orchestre, le "Stabat Mater" (2005- 07) pour 5 voix et orgue, "L’enfance d’un jour" (2007) pour 3 voix et piano , son "Recueil de fantaisies" (2007) pour soprano et piano, "Les lumières d'éros" (2008), ses poèmes érotiques pour chœur, "Didon et Enée", son opéra de chambre pour chœur à 6 voix et comédiens (2009), "Loops" son second quatuor à cordes (2010), "Circus Maximus" pour quintette à vent (2010), "Le Songe de Neptune" (2010-2011) son concerto pour flûte et cordes, ou "... un paysage de chaos et de désolation..."  (2014) pour contrebasse et grand orchestre, "Le livre de Sydrac" (2014 - 2015) son ballet pour 12 danseurs et orchestre de chambre, Textures (2017) pour accordéon seul, Moving Colors (2017) pour quintette de cuivres...

Florent GAUTHIER est joué dans les plus grands festivals (Montpellier, La Chaise Dieu, Opéra de Marseille...) et collabore avec des artistes de renom (l'Ensemble Clément Janequin, le quatuor Sendrez, Pierre-Yves Artaud, Fabrizio Maria Carminati, Samuel Coquard, Paul Méfano, Jean-Louis Beaumadier, Lorna R. Windsor, Christelle Abinasr, le chorégraphe Antonino Ceresia...), L'Ensemble Sottovoce, Florentino Calvo, Vincent Beer-Demander, Jacques Mauger, le Trio Polycordes, Fanny Vicens...